(English below)

Make it Work, c’est l’initiative de Sciences Po pour le climat.

Elle est née en 2015 avec une réussite : six mois avant la COP21, les étudiants ont montré qu’il était possible de “faire marcher” la négociation climat . Plus de 200 personnes, réparties en 42 délégations du monde entier, s'étaient réunies pour simuler les négociations sur le climat. Un accord international était alors né de ces quatre jours de discussions, ouvrant la voie à la réussite de la “vraie” COP 21.

Aujourd’hui, c’est tout Sciences Po qui se mobilise pour passer à l’action.

Une responsable transition énergétique, Juliette Seban, a été nommée afin de développer une stratégie coordonnée de développement durable, qui associera l'ensemble des directions de Sciences Po, et qui a pour objectif de mettre en oeuvre un plan d'actions concrètes et mesurables. Plusieurs chantiers sont à (re)penser: la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, de notre consommation de ressources, de notre production de déchets et de notre recours aux matières plastiques, ou encore l'adoption d'une politique de transports plus responsable.

Nous sommes également en train de dresser un vaste état des lieux des cours et recherches menés sur la transition écologique. L'objectif de cette revue est de nous assurer que la nature et le volume des enseignements consacrés à la question sont à la mesure des enjeux auxquels nous faisons face.

Une partie de ces projets sera réalisée avec cette plateforme participative, afin de vous associer étroitement à ces réflexions. Sur ce site, vous pourrez participer, concrètement, à faire réussir notre transition écologique, sur nos campus, et au-delà. Toutes ces initiatives seront assorties d'engagements pris de notre part. Votre participation nous engage, et plus qu'un simple outil de recueil de vos propositions, nous devons vous offrir la possibilité de mettre en oeuvre vos idées et demandes pour Sciences Po.


Make it Work is Sciences Po’s initiative for climate action.

Originally created in 2015, it was an immediate success when six months before the COP21, students proved that it was possible to make climate negotiations “work”. More than 200 people, divided into 42 delegations from around the world, gathered to simulate the climate negotiations. An international agreement was born from these four days of discussions, paving the way for the success of the "real" COP 21.

Today, Sciences Po as an institution is mobilizing for climate action.

A climate officer, Juliette Seban, has now been appointed to develop a coordinated strategy for sustainable development, which will involve all departments at Sciences Po. Her main objective is to create and implement a plan of concrete and measurable actions. A number of areas will be re-examined with the goal of reducing our greenhouse gas emissions, modifying our consumption of resources, limiting our waste production and our use of plastics, and adopting a more responsible transport policy.

Over the coming months, we are also drawing up a vast inventory of all courses and research conducted on the ecological transition. The purpose of this review is to ensure that the nature and volume of teachings are in line with the reality of the issues we face.